Congrès UNFEA / FINAT 2008

Rendez-vous with the future

Paris accueille les acteurs internationaux de l’étiquette à l'occasion d'un congrès commun FINAT / UNFEA du 18 au 20 juin 2008.

La FINAT, la fédération internationale de l'étiquette, avait choisi Paris, la ville de ses débuts, pour fêter à cette occasion son cinquantenaire.

C’est ainsi environ 375 congressistes et une centaine d’accompagnants, représentant une trentaine de nationalités, qui ont été accueillis au centre de conférence du Marriott Rive Gauche, à Paris.

Télécharger les présentations des intervenants.

La délégation française comportait plus d’une centaine de personnes, avec une vingtaine de fabricants d’étiquettes représentés.

Le congrès a débuté le mercredi soir avec un cocktail « tour de table » des sponsors, l’UNFEA en ayant profité pour présenter différents documents ainsi que la liste des sponsors de son 4ème grand prix de l’étiquette.

Jeudi 19 juin

Le jeudi fut la journée regroupant le plus grand nombre d’interventions. La première a été assurée par l’économiste français Marc Touati (conseillé à la FINAT par l’UNFEA) qui, sans langue de bois, a présenté de nombreux facteurs économiques amenant à des conclusions parfois surprenantes (redescente imminente du prix du baril de pétrole, vitalité de l’économie américaine). Ses analyses se montrent tout de même très pessimistes sur la situation européenne et française.

S’enchaînèrent ensuite les interventions de la banque ING puis de Mans Lejeune, secrétaire historique de la FINAT. Après le déjeuner interviendront Robert Opie qui a créé le musée de l’emballage en Angleterre, Corey Reardon, consultant du cabinet spécialiste de l’étiquette AWA Alexander Watson, puis le bien connu Mike Fairley.

paris 2008-2

Enfin, pour clôturer la journée, c’est le professeur de l’INSEAD M. Ben Bensaou qui a introduit au public ses enseignements de l’innovation par la valeur. Ce brillant orateur, proposé encore une fois par l’UNFEA, a captivé son auditoire en lui expliquant comment créer les courbes de valeurs de produits couvrant de nouveaux besoins pour éventuellement de nouvelles clientèles. Loin d’une énième théorie universitaire inapplicable, le professeur Bensaou s’est évertué à ancrer sa présentation dans le concret grâce à des exemples accessibles. Une vrai réussite au vue des applaudissements nourris saluant sa prestation.

En soirée, la remise des prix du concours de l’étiquette FINAT a notamment récompensé trois adhérents UNFEA : APE et les groupes JPL Etiquette et Stratus Packaging.

Le dîner eut lieu dans le décor féérique des pavillons de Bercy, dans le Théâtre des Merveilleux. Aucun doute que chaque participant se souviendra de cette ambiance vraiment unique.

Vendredi 20 juin

Après le lancement de la journée par le président du congrès, Hans van Grieken, de CapGemini, ce sont les responsables de la marque L’Oréal qui sont venues faire part de leur attente vis-à-vis des acteurs de l’étiquettes. Ils ont également pu exposer quelles étaient les dernières tendances développées par leurs services marketing (dorures, effet « fondu enchainé » avec des dégradés très fins extrêmement complexes à réaliser pour cause de ruptures de trame) et aussi leurs actions en faveur du développement durable, avec notamment un film présentant le cycle de vie d’un emballage totalement recyclable.

Puis l’heure est venue de discuter chiffres des marchés de l’étiquettes. Ainsi, après que Jules Lejeune (directeur de la FINAT) ait présenté les traditionnels statistiques européennes, c’est le président de l’UNFEA, Dominique Durant des Aulnois, qui s’est soumis à une interview (répétée) effectuée par John Penhallow. Outre les traditionnelles statistiques fabricants d’étiquettes et fournisseurs de matières, des statistiques sur les 199 machine neuves vendues en France en 2007 ont donné à l’auditoire un aperçu du marché français de l’étiquette adhésive. Agrémentée de quelques vidéos présentant le travail du bureau de l’UNFEA, cette intervention a également été le théâtre de l’annonce en avant-première par Jean-Jacques Combemorel (Stratus Packaging) de la création d’une formation scolaire de conducteur de machines en étiquettes adhésives à la rentrée 2009. Nulle doute que cette information aura interpellé le public, qui applaudira franchement l’initiative.

Après un débat sur l’avenir de la FINAT, la matinée de conférence s’est terminée par la narration d’une manière pour le moins décalée de ses exploits par l’alpiniste sud africaine Cathy O’Dowd. Dominique Durant des Aulnois pouvait alors transmettre le flambeau à Aydin Okay, président de l’ESD, association de l’étiquette adhésive en Turquie, où aura lieu le congrès FINAT en 2009. Ce congrès pouvait s’achever suite au dîner de gala du vendredi soir organisé au Marriott Rive Gauche.

Toutes les présentations de ce congrès sont disponibles sur l’Espace adhérent du site de l’UNFEA.